FsK la team Index du Forum
FsK la team
Bienvenue sur le Forum de la FsK qui et constituer de 2 leader FsK_L3aDeR_BoSs et FsK_LeaDeR-IMo_ et d'un co-Leader: FsK_Th3-CoLeaDeR...Pour informations tout les soldats FsK devront recrée un compte!!!
 
FsK la team Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: coupe du monde 2010 la france bidon ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FsK la team Index du Forum -> Divers -> Sports
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FsK_L3aDeR_BoSs
leaders (Admin)

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2010
Messages: 47
Localisation: clermont ferrand

MessagePosté le: Mer 23 Juin - 23:43 (2010)    Sujet du message: coupe du monde 2010 la france bidon Répondre en citant

Avec l'élimination mardi soir de l'équipe de France au 1er tour de la Coupe du Monde 2010 s'achève l'ère Raymond Domenech. Retour sur six années où le sélectionneur aura déchaîné les passions et cristallisé la rancœur.

Notre envoyé spécial en Afrique du Sud

Alors même que la chasse au traître commence à s'éteindre au sein du groupe France, une autre semble sur le point de commencer : celle consistant à épingler Raymond Domenech. Pourtant, celui-ci aura tout fait en Afrique du Sud pour s'offrir une sortie disons honorable, notamment en brocardant l'attitude de ses joueurs dimanche et en les plaçant devant leurs responsabilités après leur mouvement de grève d'une «stupidité sans nom»selon ses termes. Une manière de dire que, si c'était toujours lui qui faisait l'équipe, il n'était plus vraiment responsable des agissements d'un groupe dans lequel il ne se reconnaissait pas. Suffisant pour lui attirer une petite vague de sympathie dans l'opinion publique ?

Une finale de Coupe du Monde en 2006
Malheureusement pour lui, il n'en est rien. La preuve, même en changeant d'hémisphère, il a eu le droit à «sa» bronca à chaque fois que son nom était prononcé par le speaker d'un stade, exception faite d'une enceinte de Polokwane truffée à ras bord de Mexicains bien indifférents de sa personne. La rancune est donc tenace et elle est alimentée par six années pour le moins chaotiques à la tête de l'équipe de France. Pourtant, sa prise de fonctions le 12 juillet 2004, sans faire l'unanimité, ne déclenche guère de levée de bouclier. La campagne de qualifications pour la Coupe du Monde 2006 ne débute pas pour le mieux, mais il parvient à convaincre le trident Zidane-Makelele-Thuram de revenir en sélection, ce qui ouvre l'époque dorée de l'ère Domenech. Sans forcément convaincre sur le plan du jeu, l'ancien défenseur confie les clés de la maison tricolore à Zidane et les résultats lui donnent raison puisque la France atteint la finale, perdue aux penalties face à l'Italie. Normalement, après un tel résultat, le compagnon d'Estelle Denis devrait être placé sur un piédestal, juste à la droite d'Aimé Jacquet. Il n'en est rien. Au contraire même, débute sa descente aux enfers.

Un sélectionneur frileux
D'une campagne de qualifications pour l'Euro 2008 cahoteuse à une phase finale catastrophique (deux défaites face aux Pays-Bas et l'Italie et un match nul contre la Roumanie), Domenech perd tout le crédit du Mondial précédent. Pour quelles raisons ? Elles sont nombreuses. Son absence de palmarès en tant qu'entraîneur, ses relations conflictuelles avec la presse, son attitude jugée arrogante en sont des éléments. Mais le cœur du problème réside davantage dans ses choix que dans sa personnalité controversée. Sur le plan des hommes par exemple, il décide de pousser vers la sortie David Trezeguet, après en avoir fait de même précédemment avec Robert Pires, tout en se passant du talent de Philippe Mexès ou Ludovic Giuly pour des raisons qui semblent autres que sportives. Au niveau du jeu proprement dit, il ne parvient pas non plus à donner une véritable identité à l'équipe de France. Le 4-2-3-1 qu'il met en place pour la Coupe du Monde 2006 est ainsi jugé trop frileux, mal adapté aux qualités de ses joueurs…

La fameuse «odeur du sang» qui le suit
Bref, en un mot comme en cent, Domenech fait l'unanimité contre lui. Ce qui n'empêche pas le Président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, de lui conserver sa confiance à l'été 2008 pour mener la France en Afrique du Sud. A l'époque, Michel Platini et Gérard Houllier avaient plaidé pour son maintien. Las, cette bonne nouvelle ne l'est pas tant que cela pour lui qui se voit accuser d'être celui privant Didier Deschamps du poste. Dès lors, sa réputation est entérinée ad vitam æternam et la douloureuse campagne de qualifications des Bleus, sauvés par la fameuse main de Thierry Henry en barrages, ne fait qu'ajouter un peu de terre sur son «cercueil». Mais la thématique du «seul contre tous» ne parait pas lui déplaire, lui qui aime évoquer devant la presse des termes comme «l'odeur du sang» ou «la guillotine» avec un petit sourire aux lèvres. Son leitmotiv d'alors ? Protéger ses joueurs en cristallisant sur sa personne les critiques. Un choix étrange qui finit par se retourner contre lui lors de cette Coupe du Monde 2010 puisque les joueurs justement le lâchent. En six ans à la tête de la sélection hexagonale, il présente un bilan de 40 victoires, 21 résultats nuls et 12 défaites. Honorable. Mais qu'à ses yeux malheureusement pour lui…
Sauve qui peut
Henry s'invite à l'Elysée


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Juin - 23:43 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FsK la team Index du Forum -> Divers -> Sports Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com